Bienvenue à l'Elevage des Bouviers Bernois de la Vallée d'Isaana

- 1993 - 2015 : 22 ans de passion dont 12 ans d'élevage -

Caroline Agopian - 03390 St Priest en Murat - 04 70 64 85 68 / 06 29 44 04 70

L'élevage de Bouviers Bernois de la Vallée d'Isaana est situé dans le centre de la France, en région Auvergne,
dans le département de l'Allier, entre Montmarault et Montluçon. Nous sommes également proches du Puy de Dôme, à 1 heure de Clermont-Ferrand.
Quelques distances : 2 h 30 de Lyon, 3 h 30 de Paris, 4 h de Bordeaux, 4 h de Toulouse, 4 h 30 de Nantes, 5 h de Marseille, 5 h 20 de Lille, 5 h 30 de Strasbourg, 6 h 30 d Nice.

L'histoire de mon élevage de Bouviers Bernois est l'aboutissement d'une passion :
Toute petite, j'étais passionnée par les chiens, de toutes races. Malheureusement, mon père ne voulait pas de chien, il faut dire que l'on habitait dans un appartement en plein Paris.
Je comblais ma frustration en carressant tous les chiens que je pouvais apercevoir, et me je faisais une joie de jouer le rôle de dog sitter.
J'ai le souvenir encore très présent de mes vacances en famille, lorsque l'on partait en croisières,
de passer mes journées vers les chenils où les chiens des vacanciers attendaient les carresses...
il n'était pas question de visiter les excursions, c'était les chiens et rien d'autre, ma famille râlait et moi j'ai probablement loupé de magnifiques paysages, pas grave !
J'étais heureuse auprès d'eux.
Adolescente, au moment de l'orientation, on ne m'a pas recommandé les études vétos, mes notes en math étant, comment dire... très faibles....,
on m'a donc conseillé de m'orienter vers le secrétariat, pour après être la secrétaire d'un véto... Très nul...
Eh oui, il existe un diplôme d'aide-assistante vétérinaire, mais ça on ne me l'a pas dit... J'ai donc eu mon BEP de secrétariat, et ai travaillé quelques temps en tant que secrétaire,
mais parallèlement j'ai passé par correspondance mon diplôme d'aide-assistante véto. Métier qui m'aurait passionné, mais j'ai continué le secrétariat pendant quelques années.
Puis, en 1988 j'ai quitté Paris et me suis installée dans l'Aisne, à côté de Chateau-Thierry. Là-bas, j'ai fait la connaissance de la nourrice de mes enfants, là ça a été la révélation !!!...

La révélation car c'est à partir de ce moment là que j'ai appris à connaître les Bouviers Bernois :
en effet, Marie, la nounou de mes enfants, avait un petit élevage familiale avec 4 magnifiques boubous, et là j'ai sû que c'était le chien de mes rêves.
Certes pour son allure magnifique, ce 'nounours' aux couleurs si bien réparties, mais pas que, je découvrai ce tricolore au coeur d'or, au caractère si gentil, si proche de ses maîtres,
qui ne demande qu'à faire plaisir, qui nous regarde comme si on était la 8ème merveille du monde, ils savent si bien nous valoriser !
Je savais qu'un jour je pourrai partager la vie d'un bouvier bernois, mais de 1988 à 1993 je continuais de travailler à Paris,
donc toute la journée absente, et il n'était donc pas question pour moi d'accueillir un boubou dans ces conditions,
en attendant d'accueillir un boubou, je profitais de ceux de Marie. Mais j'avais hâte.....

Puis en 1993, j'ai lâché mon travail, et quelques mois plus tard, Marie aidait Doriane, une de ses femelles, à mettre au monde ses bébés, et devinez quoi ?
Evidemment, j'ai craqué, et c'est ainsi qu'Isaac, mon premier mâle, est entré dans ma vie. Je ne remercierai jamais assez Marie de m'avoir confié ce boubou qui m'a tant apporté,
voir des boubous, en carresser, passer des moments avec eux, c'est bien, mais vivre avec un boubou, c'est un pur bonheur ! Ils nous donnent tant d'amour..
Dès qu'Isaac est entré dans ma vie, j'ai su que la passion pour les Bouviers Bernois ne me quitterait plus.

Presque 6 ans plus tard, j'ai accueilli une femelle, Odessa 'dite' Nana. Est né entre nous une intense complicité, une fusion, elle était mon ombre.
Elle était jolie ma pitchoune (eh oui, on les voit avec les yeux de l'amour), et me suis prêtée avec elle au jeu des expositions.

Ce n'est qu'à partir de ce moment là que j'ai commencé à penser à faire de l'élevage.
Entre le moment où j'y ai pensé et où j'ai vu naître mes premiers bébés, il s'est passé quelques années.
Je me suis documentée, j'ai beaucoup discuté avec des passionnés, éleveurs et particuliers, qui m'ont beaucoup apporté (je les remercie de leur aide), j'ai pris mon affixe,
ai passé mon certificat de capacité, j'ai continué de participer et d'assister à des expositions canines.

En 1999 nous avons acceuilli de nouveaux compagnons : Phénix (mâle boubou) & Phara (femelle léo).
Phénix était un mâle boubou non lof (qui a été castré), et qui était le boubou de mon fils Fabien. Son père était le frère de mon Isaac, mais la maman était non lof.
Lors d'une exposition, mon fils Nicolas est tombé amoureux des Leonbergs. Je ne connaissais pas ce géant débonnaire, et rejoignais mon fils dans son attirance pour cette race splendide.
La mère d'une amie a eu une magnifique portée de léo, c'est ainsi que notre première leonberg est entrée dans nos vies, elle s'appelait Phara.
Phara était la chienne de mon fils Nicolas, mais je dois bien dire que je suis également tombée sous son charme : tellement douce, gentille, sensible, elle m'a touchée en plein coeur.
C'est grâce à elle si j'ai voulu faire aussi de l'élevage de léos, et c'est aussi grâce à elle que j'ai eu le bonheur de voir naître en 2003 son seul et unique bébé,
une femelle du nom d'Unick Pharem.

Fin 2000, nous avons déménagé en Auvergne afin d'avoir plus d'espace, un meilleur cadre de vie pour eux et pour moi.
Quelques jours plus tard j'ai accueilli ma 2ème fille boubou Red-Black. C'est ma Red qui m'a donné la joie de voir naître mes tous premiers boubous en 2003.

C'est donc en 2003 que mon élevage a réellement commencé, avec la naissance de mon premier bébé léo et de mes premiers bébés boubous.

Ayant un certain nombre de chiens, les mâles ne peuvent vivrent ensemble, j'ai donc des parcs, et j'altèrne les groupes chaque jour pour qu'ils aient tous une vie de famille,
les bébés sont élevés à la maison, ils ont une réelle vie de famille, avec leur maman (et leur papa, lorsque celui-ci est à la maison), ainsi que tous les membres de la troupe (chiens et chats).
Je sélectionne mes futurs 'parents de bébés' (je n'aime pas le terme client) pour leur disponibilité, leur envie de le considérer comme un membre à part entière
de la famille (amour et respect du chien).
Mes chiots partent dans leur famille, avec un livret de conseils (de + de 80 pages), ils sont évidemment vaccinés, identifiés par puce électronique et ont un certificat de bonne santé.
Je tiens à avoir un suivi, voir évoluer 'mes' bébés, avoir des nouvelles et des photos, et ce tout au long de leur vie, et me tiens disponible pour toutes 'mes familles'.

Vous découvrirez, à travers mon site, mes Bouviers Bernois, mes Leonbergs (ainsi que 2 'intrus' : ma superbe Terre-Neuve noire & blanche Coffee
et mon adorable Cavalier King Charles Fashion),
leur histoire, leur pedigree (un travail de sélection est effectué avec une étude sur la moyenne de longévité sur la lignée régulièrement remis à jour), leurs résultats d'exposition,
ainsi que les saillies (actuelles ou futures), les différents mariages, ainsi que toutes mes portées de bouviers bernois et leonbergs (l'élevage de leonberg s'est arrêté en 2010).
Vous trouverez également toutes les informations utiles : le standard des bouviers bernois et des leonbergs, la courbe de poids et de taille des bouviers bernois et des leonbergs,
les conseils concernant l'alimentation, la santé, l'éducation, le toilettage, les expositions, la liste des plantes toxiques, la liste des noms de l'année à choisir, etc...

Merci pour votre visite sur notre site des Bouviers Bernois de la Vallée d'Isaana !

-----------------------------------------------------------------------------------

Histoire et Origine du Bouvier Bernois
(Berner Sennenhund, bernese mountain dog, boyero de Bern, bovaro del bernese)

A l’origine, utilisé dans les fermes du canton de Berne comme chien de garde, de trait et de bouvier,
aujourd’hui, le Bernois est devenu un chien d’utilité polyvalent et chien de famille réputé.
Bien équilibré, attentif, vigilant et sans peur dans les circonstances de la vie de tous les jours, c’est une bonne nature fidèle envers ses familiers, sûr de lui et pacifique envers des étrangers.

Le Bouvier Bernois est un chien d’origine ancestrale, des Préalpes bernoises et des campagnes du centre du canton de Berne.
On l’appelait à l’origine « Dürrbächler » du nom du hameau et de l’auberge de Dürrbach près de Riggisberg dans le canton de Berne,
où ce bouvier tricolore à poil long était spécialement répandu.
En 1907, quelques éleveurs de la région de Berthoud (Burgdorf) décidèrent de promouvoir l’élevage en pure race de ce bouvier autochtone en fondant le « Club suisse du Dürrbächler »
et en fixant les traits caractéristiques de la race dans le premier standard. C’est un chien d’utilité à poil long, puissant, souple, harmonieux, bien proportionné, aux membres vigoureux
et dont la taille est supérieure à la moyenne. Aujourd’hui, le Bouvier Bernois est connu et apprécié dans le monde entier grâce à sa robe tricolore aux marques et taches bien réparties,
à ses facultés d’adaptation et à ses qualités de chien de famille.

Webmaster : Caro
© Site protégeacute par les lois du copyright